Frédéric Boilet (Auteur) (Illustrateur)Benoît Peeters (Auteur) (Illustrateur)Emmanuel Guibert (Auteur) (Illustrateur)

Résumé

Dimanche 7 mai 1995, peu avant vingt heures. La France entière retient son souffle, les yeux rivés sur le petit écran, pour découvrir le visage du nouveau président de la République. Mais cette nuit, joie et déception mêlées, n'est pas une nuit comme les autres. Des couples se font et se défont au rythme des rencontres et du hasard. Ainsi, Misato, dix-neuf ans, encore vierge, va-t-elle croiser la route de Joachim, un homme du double de son âge, un peu las de ses nombreuses liaisons. Dans le cadre morne et banal de la gare de Dijon se joue alors une singulière petite musique de nuit, délicate et amusante, magique et envoûtante. Initialement publié en 1997, Demi-Tour paraissait deux ans plus tard au Japon dans une version sensiblement modifiée. Demi-Tour 2.0 est le titre français de cette nouvelle version. Frédéric Boilet est connu pour être l'un des auteurs qui a fait le lien entre la culture française et la culture nippone. Avec Benoît Peeters, il a notamment publié "Love hôtel" et "Tokyo est mon jardin", réalisés au Japon. Ils s attachent à traquer ces détails apparemment insignifiants qui pourtant, combinés ensemble, constituent ni plus ni moins l'étoffe du réel tel que nous le percevons et tel que nous le racontons.

Année de publication: 2010
Editeur:Dupuis
Nombre de pages: non paginé [73] p.ill. en noir et en coul.24 cm
Langue:Français
Univers:A05 - Bandes dessinées

Du même auteur

Dans le même univers

Dimanche 7 mai 1995, peu avant vingt heures.

La France entière retient son souffle, les yeux rivés sur le petit écran, pour découvrir le visage du nouveau président de la République.

Mais cette nuit, joie et déception mêlées, n'est pas une nuit comme les autres.

Des couples se font et se défont au rythme des rencontres et du hasard.

Ainsi, Misato, dix-neuf ans, encore vierge, va-t-elle croiser la route de Joachim, un homme du double de son âge, un peu las de ses nombreuses liaisons.

Dans le cadre morne et banal de la gare de Dijon se joue alors une singulière petite musique de nuit, délicate et amusante, magique et envoûtante.

Initialement publié en 1997, Demi-Tour paraissait deux ans plus tard au Japon dans une version sensiblement modifiée. Demi-Tour 2.0 est le titre français de cette nouvelle version.

Tu ne m'as pas donné ton adresse...

On fait confiance au hasard ?

On n'a qu'a dire comme ça...

Frédéric Boilet
est né en 1960 à Épinal.
Après les Beaux-Arts de Nancy et deux albums comme dessinateur, il réalise seul Le Rayon vert en 1987, puis 36 15 Alexia en 1990. Entre reportage de terrain, autobiographie et fiction, les ouvrages, très remarqués, marqueront un tournant dans sa carrière. La rencontre avec Benoît Peeters oriente ensuite son travail vers des récits quotidiens teintés d'humour.
Premier lauréat de la bourse annuelle de manga Kôdansha en 1993, Frédéric Boilet s'installe au Japon en 1997.
Ses bandes dessinées, illustrations et articles paraissent régulièrement dans la presse japonaise. Paru simultanément en français et en japonais en 2001, L'Épinard de Yukiko est aujourd'hui traduit en neuf langues.
Premier auteur occidental à s'imposer au Japon, il joue un rôle actif entre BD et manga, adaptant Jirô Taniguchi et Yoshiharu Tsuge en français, ainsi que Joann Sfar et David B. en japonais. Puis, de 2004 à 2008, il crée et dirige les collections Sakka et Sakka Auteurs chez Casterman.
Frédéric Boilet quitte le Japon fin 2008.
Il vit aujourd'hui discrètement dans les Vosges, aux côtés de sa compagne Aurélia Aurita...

Benoît Peeters
est né à Paris le 28 août 1956.
Son premier roman, Omnibus, est paru aux éditions de Minuit en 1976. Depuis 1982, Benoît Peeters s'est consacré entièrement à l'écriture, multipliant les travaux dans les domaines du scénario, de la critique, de l'édition et de la conception d'expositions.
Spécialiste d'Hergé, il a publié trois ouvrages devenus classiques : Le Monde d'Hergé, Hergé fils de Tintin et Lire Tintin, les bijoux ravis. Théoricien et critique, il est l'auteur de Lire la bande dessinée et de nombreux essais sur Paul Valéry, Hitchcock, Töpffer, Chris Ware...
Une longue complicité avec François Schuiten lui a permis de construire avec lui le cycle des Cités obscures.
Seize albums sont parus à ce jour ; ils ont obtenu de nombreux prix et ont été traduits dans une dizaine de langues.
Il a également collaboré avec Frédéric Boilet et avec la photographe Marie-Françoise Plissart.
Il a réalisé trois courts métrages, de nombreux documentaires (dont la série « Comix » pour Arte), ainsi qu'un long métrage, Le Dernier Plan.

Emmanuel Guibert
est né à Paris en 1964.
Il est auteur de bandes dessinées pour petits (Ariol, Sardine de l'espace) et grands (La Fille du professeur, Les Olives noires).
Il s'est fait le biographe de trois de ses amis : Alan Cope (La Guerre d'Alan) et les photographes Didier Lefèvre (Le Photographe) et Alain Keler.