Héctor Abad Faciolince (Auteur)Albert Bensoussan (Traducteur)

Résumé

Trois récits. Le premier revient sur la découverte par l'auteur d'un poème de Borges dans la poche de son père le jour de sa mort racontée dans L'oubli que nous serons et relate son enquête pour prouver son authenticité. Les deux récits suivants retracent les premières années d'exil d'H. Abad en Italie après le meurtre de son père. Electre 2016

Année de publication: 2016
Editeur:Gallimard
Nombre de pages: 1 vol.
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

Trahisons de la mémoire

Après la mort de son père, assassiné par un tueur à gages à la solde des ennemis de la démocratie, Héctor Abad entreprend une longue, patiente et minutieuse enquête pour remonter aux origines du texte qu'il a découvert dans la poche du défunt docteur Abad, un poème de Borges dont l'authenticité est mise en doute. Il s'immerge ainsi, au rythme de déambulations géographiques et littéraires, dans la genèse du sonnet et en ses différentes versions qui finissent par se multiplier de manière vertigineuse, versions inédites et apocryphes se confondant. Héctor Abad tente ainsi de bâtir une mémoire et d'y trouver sa place.

Mais qu'est-ce que la mémoire sinon une forme de l'imaginaire, comme l'écrit Borges ? Les récits autobiographiques qui composent ce livre ont cette consistance mixte : soit la patiente reconstruction par indices d'un passé qu'on ne se rappelle plus bien, soit l'étonnement devant un futur qui nous échappera peut-être à jamais. Partagé entre l'immémoire et la floraison d'autres « moi », entre son malaise existentiel et la multiplicité des possibles, Héctor Abad, dans le sillage du père tant aimé dont il a hérité l'exigence de justice, l'honnêteté, la tendresse et l'émotion, est toujours en quête d'une vérité supérieure. Celle-là même qui fonde la littérature.

« La mémoire des livres rejoint toujours celle du coeur. Héctor Abad a ainsi publié Trahisons de la mémoire, un formidable appendice à son autobiographie familiale. Le résultat est un modèle (non reproductible) d'archéologie littéraire et affective. »
Philippe Lançon, Libération

Héctor Abad est né à Medellín en 1958. Son oeuvre romanesque, couronnée de nombreux prix littéraires et traduite dans plusieurs langues, est considérée comme l'une des plus importantes de la littérature colombienne contemporaine. Trahisons de la mémoire fait suite à la publication du très remarqué L'oubli que nous serons.