Edwin Abbott Abbott (Auteur)Elisabeth Gille (Traducteur)William Garnett (Auteur de postface colophon etc...)

Résumé

Dans un pays plat en deux dimensions, les personnages sont des figures géométriques aux réflexions métaphysiques et aux habitudes et croyances bien ancrées. Un modeste carré doté d'une conscience découvre la troisième dimension à travers l'apparition d'une sphère. Une allégorie écrite en 1884 qui aborde la possibilité d'une quatrième dimension.

Année de publication: 2013
Editeur:Librio
Nombre de pages: 1 vol. (125 p.)illustrations en noir et blanc21 x 13 cm
Langue:Français
Univers:A04 - Romans SF, fantastique

Du même auteur

Flatland

« Permettez-moi de vous dire qu'au pays de la ligne la vie doit être bien monotone. »

Les personnages de cette allégorie sont des figures géométriques : triangles isocèles, carrés, polygones, cercles... Dans leur monde plat, en deux dimensions, ces figures sont très hiérarchisées et ont des coutumes et des croyances bien ancrées. Aussi, quand un modeste carré doté d'une conscience découvre la troisième dimension lors de l'apparition soudaine et invraisemblable d'une sphère, on crie à l'hérésie.

Tout à la fois critique de la rigidité de la société victorienne et texte fondateur de la science-fiction, Flatland adore la question troublante de la possibilité d'une quatrième dimension spatiale.

Edwin Abbott Abbott (1838-1926)
Professeur et théologien anglais, Edwin Abbott Abbott abandonne en 1889 son poste de directeur de la célèbre City of London School afin de se consacrer à des travaux littéraires. Il est notamment l'auteur d'une biographie de Francis Bacon et d'un ouvrage philologique, La Grammaire de Shakespeare (1870).