Michaël Ferrier (Auteur)

Résumé

Kizu est le nom donné au Japon à la blessure et désigne aussi bien une plaie qu'un trouble profond de l'âme. Un jeune homme, installé à Tokyo, découvre une sensation de fêlure qui remplit son quotidien d'inquiétudes. C'est toute son existence qui est entraînée vers le gouffre.

Année de publication: 2013
Editeur:Arléa
Nombre de pages: 67 p.18 x 11 cm
Langue:Français
Univers:A01 - Romans français et francophones

Du même auteur

En ce temps-là je pensais vraiment que ma vie allait quelque part.

Kizu, c'est la blessure, la fêlure. C'est un mot japonais qui désigne aussi bien un trouble de l'âme qu'une trace de canif ou l'imperfection d'un objet.

Un homme, à Tokyo, voit apparaître dans sa vie, en même temps que la première fissure, la très belle Yuko, si belle qu'on aurait presque pu croire qu'elle ne mourrait jamais.

Glissements, secousses, convulsions souterraines, le quotidien alors se remplit d'inquiétudes.

Michaël Ferrier est l'auteur, entre autres, de Tokyo, petits portraits de l'aube (Arléa-Poche, 2010) et de Fukushima, récit d'un désastre (Gallimard, 2012).