Jon Kalman Stefansson (Auteur)Eric Boury (Traducteur)

Résumé

Jens le postier et un jeune garçon échappent de peu à la mort. Pris dans une tempête de neige, ils sont recueillis par un médecin et la communauté de son village, dont ils font peu à peu la connaissance. Après avoir repris des forces, ils reprennent le chemin de leur propre bourgade, où ils retrouvent leur vie d'avant, et les personnages qui la peuplent.

Année de publication: 2013
Editeur:Gallimard
Nombre de pages: 455 p.21 x 14 cm
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

Le coeur de l'homme

« Où s'achèvent les rêves, où commence le réel ? Les rêves proviennent de l'intérieur, ils arrivent, goutte à goutte, filtrés, depuis l'univers que chacun de nous porte en lui, sans doute déformés, mais y a-t-il quoi que ce soit qui ne l'est pas, y a-t-il quoi que ce soit qui ne se transforme pas, je t'aime aujourd'hui, demain, je te hais - celui qui ne change pas ment au monde. »

Jens le postier et le gamin ont failli ne pas sortir vivants de cette tempête de neige, quelque part dans le nord-ouest de l'Islande. Ils ont été recueillis après leur chute par le médecin du village, et le gamin, une fois de plus, a l'impression de revenir à la vie. Nous sommes au mois d'avril, la glace fondue succède à la neige et au blizzard. Après avoir repris des forces et fait connaissance avec quelques habitants, comme cette jeune femme à la chevelure rousse qui met en émoi le gamin, tous deux peuvent finalement reprendre le bateau pour retrouver une autre communauté villageoise, celle de leur vie d'avant : la belle veuve Geirþrúður, farouchement indépendante, le capitaine aveugle et sa bibliothèque, puis Andrea, la femme du pêcheur Pétur, qui rappelle au gamin le pouvoir des mots. Il lui a écrit une de ces lettres qui transforment un destin, lui enjoignant de quitter son mari au coeur si sec...

Conjuguant le romanesque du récit d'aventures à la poésie du roman introspectif, porté par une narration où chaque mot évoque avec justesse les grandes questions existentielles - le passage du temps, l'éveil au désir, l'espoir d'une vie meilleure - aussi bien que la réalité de l'Islande de la fin du XIXe siècle, Le coeur de l'homme nous offre une lecture tout simplement bouleversante.

Jón Kalman Stéfánsson, né à Reykjavík en 1963, est poète, romancier et traducteur. Son oeuvre a reçu les plus hautes distinctions littéraires de son pays. Entre ciel et terre (2010) puis La tristesse des anges (2011), tous deux parus aux Éditions Gallimard, l'ont révélé au public français et ont consacré l'auteur sur le plan international.