Paul Couturiau (Auteur)

Résumé

Trente ans après l'incendie criminel qui a tué sa mère et laissé pour mort son père, Bernard Bertin revient sur les lieux du drame. A l'époque, son mutisme et ses écrits ont fait de lui le coupable idéal. De sa cellule, il est devenu romancier sans jamais rien révéler de son secret, celui d'une enfance maltraitée et vouée à la plus profonde solitude. ©Electre 2018

Année de publication: 2018
Editeur:Presses de la Cité
Nombre de pages: 1 vol. (379 p.)23 x 14 cm
Langue:Français
Univers:A01 - Romans français et francophones

Ce feu qui me dévore

A tout juste dix-huit ans, Bernard Bertin est désigné coupable de l'incendie criminel qui a tué sa mère et laissé pour mort son père. Depuis toujours, un feu contenu brûle en lui : une sensibilité à fleur de peau, une posture solitaire et secrète ont fait de lui un enfant incompris. Après sa peine de prison, il revient vivre sur les lieux du drame, à Metz. Il est devenu écrivain et n'a jamais levé le voile sur son histoire. La vraie et insoupçonnée. Celle qui se tramait derrière la façade bourgeoise de la maison familiale. A la faveur de ses retrouvailles avec Alexandra, son amour de jeunesse, Bernard est poussé dans ses derniers retranchements.

Parviendra-t-il, enfin, à panser les plaies du passé, à révéler les souvenirs douloureux d'une enfance qui n'en fut jamais une ?

Né à Bruxelles, Paul Couturiau a reçu en 2002 le prix Maison de la Presse pour Le Paravent de soie rouge. Il a également publié aux Presses de la Cité En passant par la Lorraine (2003), L'Abbaye aux loups (2010) et Les Silences de Margaret (prix roman des conseils généraux de Lorraine, 2011).