Frédéric Laurent (Auteur)

Résumé

Philippe, jeune violoniste talentueux, voit son parcours artistique contrarié par la guerre. La recherche d'un milliardaire disparu en 1945 le plonge dans une énigme à l'issue incertaine. Avec, en toile de fond, l'internationale communiste et ses mystérieux agents de l'ombre. ©Electre 2018

Année de publication: 2018
Editeur:Balland Editions
Nombre de pages: 1 vol. (250 p.)22 x 14 cm
Langue:Français
Univers:A03 - Romans policiers

Dans le même univers

Jouer sul Ponticello

Promis au sommet de la gloire, Philippe, jeune violoniste virtuose, voit sa destinée artistique contrariée par une guerre qui le transforme en combattant de l'ombre. La recherche d'un mystérieux milliardaire mélomane, disparu en 1945, le propulse au coeur d'une énigme dont les ressorts incertains le ramène à son univers familier : la musique. L'espionnage est le plus souvent une invitation fortuite, comme c'est le cas pour Philippe, mais la virtuosité réclame une discipline et une abnégation qui mettent sans cesse en danger, tout comme l'espionnage...

Au sein de l'Internationale communiste et de ses mystérieux agents s'ouvre un monde pétri de romantisme, révolutionnaire et tragique.

Tous les personnages sont vrais, ils ont tous existé d'une certaine manière, mêlant des existences singulières et des faits méconnus. Comme ces milliardaires qui ont mis leur fortune au service de la « révolution » ... Mais la guerre change les destins.

Né à Monaco, en 1946, Frédéric Laurent est journaliste. Membre fondateur de Libération, puis collaborateur au Matin de Paris, il a conseillé François de Grossouvre à L'Élysée, de 1981 à 1982. Grand reporter à TF1, il est également producteur et directeur des éditions Montparnasse, qu'il a créées : il a notamment participé à la réalisation de Le Violon, CD rom d'or 98, couronné de nombreux prix. Écrivain, il a publié L'Orchestre Noir (Stock, 19781, France États-Unis, avec Fabrizio Calvi ¡Albin Michel, 20041, Le Prince sur son rocher (Fayard, 2003/2005), Willi Münzenberg, artiste en révolution avec Alain Dugrand IFayard, 20081 et Le Cabinet noir (Albin Michel, 2006).