Guillaume Le Blanc (Auteur)

Résumé

Face au pessimisme politique ambiant, cet essai philosophique propose l'hypothèse Charlot, une manière de contester le monde commun pour le rendre plus juste et partageable, pour inventer et réinventer la démocratie. Ce personnage précaire de son temps, menant une vie minuscule, remet en question les partages sociaux par le comique de situation. Electre 2014

Année de publication: 2014
Editeur:Bayard
Nombre de pages: 1 vol. (200 p.)19 x 15 cm
Langue:Français
Univers:A13 Philosophie
Niveau:Tout public

Du même auteur

Chaplin invente le témoin précaire de son temps, celui qui, au bord de la désintégration, parvient néanmoins à survivre. Charlot appartient à une humanité vulnérable qui déroule sous nos yeux une vie minuscule. Et pourtant, que l'on regarde Les Temps modernes, The Kid ou Le Dictateur, c'est bien lui qui remet en question tous les partages sociaux entre le grand et le petit, le centre et la périphérie, le dedans et le dehors, le normal et le pathologique : faut-il vraiment vivre en travaillant ? Qu'est-ce qu'être amoureux, être père ? Sommes-nous tenus d'être des citoyens patriotes ? L'hypothèse Charlot, c'est cela : contester les normes du monde commun pour le rendre plus partageable, redonner vie à la démocratie. Et n'est-ce pas finalement la force ultime de Chaplin et de son personnage de nous éloigner du nihilisme qui semble à nouveau guetter notre époque ?

« La question de Charlot n'est pas : comment s'élever dans la société ? Elle est bien plutôt : comment tenir le coup quand on est viré ? Comment habiter le monde malgré tout ? Comment se construire une niche écologique pour temps précaire ? »

Guillaume le Blanc est professeur de philosophie à l'université Michel-de-Montaigne Bordeaux 3. Il est notamment l'auteur de Courir (Flammarion), La femme aux chats (Seuil-Raconter la vie) et Que faire de notre vulnérabilité ? (Bayard). Il est membre du comité de rédaction de la revue Esprit.