Marco Balzano (Auteur)Nathalie Bauer (Traducteur)

Résumé

Trina raconte l'histoire de sa vie à sa fille. Elle grandit et se marie à Curon, une communauté autrichienne cédée à l'Italie après la Première Guerre mondiale. Alors que son époux, Erich, s'oppose farouchement à la montée du fascisme et au barrage qui menace le village, sa fille Marika lui est enlevée par sa tante, qui l'emmène en Autriche, et son fils Michael est séduit par le nazisme. ©Electre 2018

Année de publication: 2018
Editeur:P. Rey
Nombre de pages: 1 vol. (221 p.)22 x 15 cm
Langue:Français
Univers:A02 - Romans étrangers

Du même auteur

Trina s'adresse à sa fille, Marica, dont elle est séparée depuis de nombreuses années, et lui raconte sa vie. Elle a dix-sept ans au début du texte et vit à Curon, village de montagne dans le Haut-Adige, avec ses parents. En 1923, ce territoire autrichien, annexé par l'Italie à la suite de la Première Guerre mondiale, fait l'objet d'une italianisation forcée : la langue allemande, qu'on y parle, est bannie au profit de l'italien. Trina entre alors en résistance et enseigne l'allemand aux enfants du bourg, dans l'espoir aussi de se faire remarquer par Erich, solitaire aux yeux gris qu'elle finit par épouser et dont elle aura deux enfants, Michael et Marica.

Au début de la guerre, tandis qu'Erich s'active dans une farouche opposition aux mussoliniens et au projet de barrage qui menace d'immerger le village, la petite Marica est enlevée par sa tante, et emmenée en Allemagne. Cette absence, vive blessure jamais guérie chez Trina, sera le moteur de son récit. Elle ne cachera rien des fractures apparaissant dans la famille ou dans le village, des trahisons, des violences, mais aussi des joies, traitées avec finesse et pudeur.

Un roman magnifique, mêlant avec talent la grande et la petite histoire, qui fera résonner longtemps la voix de Trina, restée fidèle à ses passions de jeunesse, courageuse et indépendante.

Marco Balzano est né à Milan en 1978, où il vit et travaille comme professeur de lycée. Ses deux premiers romans, couronnés par plusieurs prix, ont reçu un très bel accueil : Prêts à tous les déports (La Fosse aux ours, 2015) et Le dernier arrivé (Philippe Rey, 2017).